Trips 'n' Pics - Petits Papas Noël
Parcs Trips Fiches Focus News Acceuil Livre d´or Contact
Petits Papas NoëlPetits Papas Noël
Parcs visités
» Europa Park
Retour à Europa Park après presque six mois de sevrage. Pour l'occasion, quelques piliers de la troupe sont de sortie : Mathias avec sa chérie, Baloo avec son bûche, Ralph avec sa Corsa pas très bien garée (pas bien du tout d'après la fourrière) et moi avec mes jeux de mots pourris. Voyons donc tout de suite ce que tout cela a donné !

- Alors Bertrand, c'est quoi le tirage aujourd'hui ?
- Et bien Laurent, je vous propose le 9, 525, le 6, le 3, 672 et 10125. Top chrono !

Tic tac tic tac tic tac [… tic tac, tulululuuuuu

- Alors Bernard, le compte est-t-il bon ?
- Et comment Laurent ! Voyez donc :
10125 / 9 = 1125
1125 - 525 = 600
600 x 3 = 1800
1800 x 6 = 10800
10800 – 672 = 10128 !

(NB : on pouvait aussi faire 10125 + 3)

10128 donc… 10128 pères, mères, mamies, tatas, fashionistas (y en avait des pas mal), chiens (véridique) Noël, autrement dit une joyeuse bande de piques assiettes qui a profité de cette entrée offerte à tous les visiteurs vêtus comme le bon vieux bonhomme rouge popularisé par une célèbre marque de soda américaine pour aller se la couler douce à Europa Park. Bien entendu, on faisait partie du lot !

Alors alors alors alors, quoi de neuf chez la souris allemande ? Rien, comme d'hab ! Ah si ! Un crédit ! Ohooooo, un crédit. Et quel crédit ! Un truc qu'on a essayé de nous faire passer pour une innovation monumentale, une révolution technologique, une jacquerie dans la Mackerie et qui, au final, n'est qu'un bête Junior Coaster. Franchement, à lire le communiqué de presse de Mack Rides, j'avais l'impression qu'ils nous sortaient leur version du 4th Dimension. Et puis du beau monde à l'inauguration, Grévin, Tussaud, même les suédois de Liseberg avaient fait le déplacement ! Tout ça pour de nouveaux châssis et des lap bars individuelles… Le progrès fait rage comme disait l'autre…

Afin que vous puissiez juger par vous-mêmes, je vais vous décrire la bestiole comme l'avait (à peu près) fait le marketing Mack dans son dossier de presse. Entre parenthèse, les commentaires du rédacteur…

« Situé à l'ombre de l'imposant grand huit aquatique Poseidon dont les courbes harmonieuses et parfaitement calculées n'ont d'égales que la puissance des sensations qu'elles déclenchent, la nouvelle merveille de Mack Rides© (et ® aussi, ainsi que tm) attire tout de suite le regard du visiteur passant par là. Avide d'expériences insoupçonnées et de plaisirs rares souvent uniquement accessibles à l'aide d'une cassette estampillée Marc Dorcel, il se dirige vers l'entrée de l'attraction dont le nom n'a pu être trouvé par les namologues les plus réputés : Pegasus ! (ou par un récent transfuge d'Efteling)

Aussitôt il se précipite dans la file. Celle-ci recrée dans une scénographie hors du commun un champ de fouille d'une mystérieuse cité de la Grèce antique. Même Paris Hilton, une habituée du bar Chez Lépétas à Mikonos, s'est laissée bernée ! Les détails abondent ! Ici un verre orange fluo de chez Ikéa, là un magnifique automate Heimo dont l'œil révulsé a inspiré aux producteurs de James Bond le méchant de Casino Royale.

Mais assez admiré les trésors de thématisation de la file, notre visiteur à hâte de tester la dernière innovation sortie des usines de Mack Rides© (et ® aussi, ainsi que tm) ! Il prend donc place dans un des deux confortables trains de 16 personnes, abaisse sa barre de sécurité individuelle et se prépare au départ.

Une fois quitté la gare, le fougueux trains s'engage sur un gigantesque lift d'une hauteur de 16 mètres, qu'il gravit au son d'un « Hier Kommt das Jahr » remixé avec encore plus de fioritures à cordes et tracté par un système presque jamais vu encore : des pneus. Arrivés au sommet, les passagers ont à peine le temps d'apprécier la vue vertigineuse qui s'offre à eux que déjà Pegasus se lance au triple galop (hue cocotte) dans une descente qui renvoie celle d'Expedition Ge Force au rang de spirale. Le degré de folie est déjà à son comble dans les wagons lorsque le fier étalon et ses 16 membres (eh beh) s'engage dans le fer à cheval. S'en suit une succession de spirales, une valeur sûre de la maison Mack Rides© (et ® aussi, ainsi que tm) déjà testée et approuvées par des centaines de milliards de personnes dans la galaxie (et par Paris Hilton ne l'oublions pas !).

Lorsque le train arrive finalement sur les freins magnétiques de fin de parcours, c'est l'euphorie, le plaisir ultime, l'orgasme universel, plus personne ne se contrôle, on s'arrache les vêtement, on se fait l'amour, Paris Hilton est saoule sans avoir rien bu (alors que d'habitude, il lui fait quand même une demie Margarita ou une caméra de télé), tout cela grâce à Mack Rides© (et ® aussi, ainsi que tm). »

Voilà. Pour résumer : c'est très doux mais très court, bon mais pas assez long. Limite le meilleur grand huit Mack du parc et c'est même pas une blague !

Ensuite, le reste. Déjà on n'a pas fait grand-chose, trop de monde. On a été prendre un verre à l'Ice Bar avec doudoune et tout l'attirail, très sympa et puis on a aussi été poser nos fesses au spectacle du cirque. Franchement, pour un show de parc, c'est vraiment bien, y a quelques très beaux numéros, d'autres un peu moins bien, enfin tout serait quasi parfait s'il n'y avait pas la touche EP Ballet. Non mais à chaque fois j'arrive à être surpris par la nullité de ce truc dont les chorés sont dignes des Miss France ! Faut vraiment faire quelque chose, une pétition, des tracts ou mieux, organiser un tir au pigeon, enfin à la greluche plutôt, ça ferait un malheur et surtout, on aurait la paix !

Et les décos de Noël, t'en as pas parlé ! Ah oui. Ben c'est simple : sapins à gauche, sapins à droit, sapins au milieu, bref sapins partout mais pas sur le nouvel hôtel où il n'en sont qu'au béton (la peinture vient après, non mais je le dis au cas où il y aurait des lecteurs de dlrp.fr habitués à ce qu'on leur explique tout et surtout n'importe quoi). Donc beaucoup de guirlandes, de boules et quand même une bonne dose de mauvais goût.

Voilà voilà, on va pas s'éterniser, j'ai fait mon cotât de lignes, inutile d'en faire plus. Maintenant je vais aller me reposer, je fous la paix à EP jusqu'en avril prochain, promis, mais d'ici là, j'aurai bien affûter mes griffes pour Nemotica, pardon Buzz les Mers, non euh, vous savez le Dark Ride interactif super original qu'ils construisent sous le quartier grec. Allez, j'ai cinq mois pour retrouver le nom !

Recherche
L'actualité